Élimination des hydrocarbures pétroliers présents dans l’eau d’une caverne rocheuse souterraine

Dans un port des pays scandinaves, un filtre DESOTEC traite en ce moment 50 000 à 60 000 m³ d’eau provenant d’une caverne rocheuse souterraine, soit de quoi remplir 24 piscines olympiques.

Le filtre à charbon actif élimine avec succès toute une série de polluants dérivés du pétrole, de sorte que l’eau puisse être rejetée en toute sécurité dans la mer.

LE PROBLÈME

Le client de DESOTEC, spécialisé dans le traitement des eaux polluées dans le cadre de projets d’assainissement et environnementaux, devait purifier l’eau d’une énorme caverne souterraine rocheuse contenant du combustible, et appartenant à son client final qui l'exploite.

La technologie du site se fonde sur l’utilisation d’un lit d’eau fixe sur lequel le combustible est stocké.

Avant de pouvoir rejeter l’eau en toute sécurité dans la mer, l’entreprise devait éliminer plusieurs polluants dérivés du pétrole.

Ces polluants comprenaient : des hydrocarbures C10 à C40, des composés organiques volatils (COV), du méthyl tert-butyl éther (MTBE), du benzène et certains hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP).

Si l’eau polluée avait été rejetée sans traitement, elle aurait été potentiellement nocive pour les organismes vivants, y compris les poissons et les oiseaux marins.

LA SOLUTION

Le client a contacté DESOTEC au début de 2020, car nous avions déjà travaillé ensemble sur d’autres projets.

La situation n’était pas urgente : l’eau était contenue en toute sécurité dans le réservoir. Nous avons livré notre filtre MOBICON deux mois plus tard, et le client a immédiatement commencé à intensifier ses opérations.

Le filtre est soutenu par deux technologies complémentaires livrées par le client sur le site : un séparateur huile-eau et un filtre à sable. Le séparateur divise la majeure partie de l’huile et de l’eau en deux couches, mais laisse des résidus huileux dans l’eau. Le filtre à sable empêche l’encrassement de l’unité de DESOTEC. L’eau est ensuite pompée à travers le filtre MOBICON, où les polluants sont adsorbés par le charbon actif.

Actuellement, 300 à 600 m³ d’eau sont traités chaque jour, le processus s’arrêtant la nuit.

Une fois qu’un filtre est saturé, il est remplacé par des techniciens de DESOTEC. Le charbon usagé est ramené sur le site de DESOTEC en Belgique où il est soigneusement échantillonné et analysé, puis recyclé dans l’un des fours de réactivation dans le but de pouvoir être réutilisé. Le traitement à la pointe de la technologie des gaz de combustion garantit la destruction complète de toute contamination.

LES RÉSULTATS

Les résultats sont excellents. Les niveaux de HAP dans l’eau traitée ont été réduits en dessous des niveaux d’observation, et les COV ont été complètement éliminés. Les concentrations en benzène, MTBE et hydrocarbures se situent désormais dans les limites autorisées.

Le client est satisfait des résultats du processus qui devrait se poursuivre pendant quelques mois encore.

L’utilisation de la caverne se poursuit. Dans de tels cas, outre les besoins temporaires, des filtres mobiles peuvent être utilisés comme solution à long terme pour traiter l’eau. Ce cas démontre la polyvalence des solutions de DESOTEC. Elles peuvent être utilisées pour traiter de très petits débits d’eau jusqu’à des volumes totaux extrêmement importants. Dans ce cas particulier, le débit horaire était assez classique, mais la somme globale était élevée.

Même les ingénieurs de DESOTEC sont parfois surpris par le large éventail de situations et d’industries dans lesquelles nos filtres peuvent être utilisés.

Nos solutions peuvent également être installées temporairement ou en vue d’une utilisation à long terme, ce qui les rend très adaptables à l’évolution des circonstances et des besoins.

Contactez DESOTEC dès aujourd’hui

Pour savoir comment les solutions mobiles de filtration au charbon actif de DESOTEC pourraient fonctionner pour votre entreprise ou dans le cadre de votre projet, contactez notre équipe d’ingénieurs dès aujourd’hui.

 

Dans les usines de DESOTEC, la totalité du charbon usagé est analysée afin que les mesures adéquates puissent être prises pour manipuler et extraire le charbon saturé des filtres mobiles. Toutes les molécules qui ont été adsorbées par le charbon actif sur les sites des clients sont désorbées dans les fours de réactivation de DESOTEC. Ces contaminants sont ensuite entièrement détruits, conformément à la législation nationale et européenne, par un dispositif d'incinération et de neutralisation. L'ensemble de l'installation et ses émissions font l'objet d'une surveillance continue en ligne, ce qui garantit que seule de la vapeur d'eau inoffensive est visible à la sortie de la cheminée.