Étude de cas : élimination des odeurs – Comment réduire les émissions de styrène

Introduction

L’industrie chimique tend à l’heure actuelle à constamment préserver et améliorer l’environnement. Certaines entreprises appliquent des normes plus strictes que prévues pour se conformer à la législation environnementale locale. Les émissions de styrène peuvent survenir lors de l’application d’enduits. Dans de telles situations, les filtres à charbon actif destinés à réduire les émissions de styrène (résultant de la peinture) permettent de disposer des moyens nécessaires pour respecter la législation en matière d’émissions. Si des solutions provisoires sont nécessaires, les filtres mobiles d’adsorption de la large gamme DESOTEC sont souvent utilisés.

Réduire les émissions de styrène avec un filtre mobile à charbon actif AIRCON® HC

Les voitures et les pièces métalliques sont souvent peintes dans des ateliers de peinture généralement équipés d’un filtre à charbon actif pour réduire les émissions de COV. Lorsqu’une cuve de stockage de 350 m3 doit être repeinte dans le cadre de son entretien, il n’est pas possible de la transporter dans un atelier d’entretien. Étant donné le caractère temporaire d’une telle opération, les filtres mobiles d’élimination des COV offrent une solution rentable.

Sur l’un des sites d’un client de DESOTEC, une cuve de stockage de 350 m3 devait être recouverte d’un revêtement à base de résine vinylester. Lors de la pulvérisation du revêtement et de la ventilation forcée pour le séchage, des solvants de styrène se dispersent temporairement dans l’atmosphère. Les conditions de travail calculées étaient les suivantes :

  • Volume de la cuve de stockage : 350 m3
  • Débit d’air de la ventilation forcée : 3.500 m3/h
  • Changements d’air : 10 par heure
  • Température : ambiante
  • Type d’impuretés : styrène
  • Concentration des impuretés : 100-200 mg/m3 mais variable
  • Objectif de traitement : seuil olfactif < 1 ppm

Le client souhaitait enduire sa cuve de stockage de trois couches, ce qui représentait une émission de styrène de 150 kg par couche, soit un total de 450 kg de styrène à éliminer. Comme après l’application de chaque couche, l’étape de séchage dure environ 1 semaine, on s’attendait à des fluctuations des concentrations. DESOTEC a proposé une durée de contact superficiel plus longue pour les effets éventuels de désorption et un AIRCON®HC avec un ventilateur a été installé, rempli d’AIRPEL® 10 afin de réduire de façon significative les valeurs des émissions de styrène.

La conduite de sortie du ventilateur a été installée volontairement à hauteur d’homme afin de garantir le non-dépassement du seuil olfactif. Après l’utilisation réussie de ce système provisoire de contrôle des odeurs, l’AIRCON® HC et l’AIRPEL® 10 utilisé ont été retournés à DESOTEC pour le recyclage du charbon actif usagé par réactivation thermique.

Vous êtes intéressés par l’élimination des odeurs ou les solutions d’élimination des COV ? Contactez-nous, nous sommes à votre service !

 

Dans les usines de DESOTEC, la totalité du charbon usagé est analysée afin que les mesures adéquates puissent être prises pour manipuler et extraire le charbon saturé des filtres mobiles. Toutes les molécules qui ont été adsorbées par le charbon actif sur les sites des clients sont désorbées dans les fours de réactivation de DESOTEC. Ces contaminants sont ensuite entièrement détruits, conformément à la législation nationale et européenne, par un dispositif d'incinération et de neutralisation. L'ensemble de l'installation et ses émissions font l'objet d'une surveillance continue en ligne, ce qui garantit que seule de la vapeur d'eau inoffensive est visible à la sortie de la cheminée.