Valorisation des sous-produits dans l'industrie chimique

De nombreuses entreprises cherchent à améliorer leur durabilité en adoptant une approche circulaire qui permet de mieux utiliser les ressources naturelles limitées de la Terre.

Le charbon actif peut être utilisé pour purifier les sous-produits chimiques, transformant ainsi les déchets en matières premières précieuses et épargnant aux entreprises des coûts d'élimination élevés.

Le problème

Une multinationale chimique produit des composés intermédiaires sur son site en Italie, qui sont ensuite utilisés par sa société sœur aux États-Unis.

L'un des sous-produits est l'acide phosphoreux (H3PO₃), qui, sous sa forme pure, a un large éventail d'utilisations industrielles. Cependant, ce sous-produit n'est pas assez pur pour être utilisé comme matière première : il contient environ 2 à 3 % de matière organique et un pourcentage plus élevé de couleur (dérivée de la matière organique).

En raison de cette contamination, le client a dû éliminer ce sous-produit. Il s'agit d'un processus coûteux et compliqué, et le client avait du mal à trouver une entreprise de traitement des déchets capable d'assumer la tâche de traiter l'acide phosphoreux.

Pendant ce temps, la société sœur américaine du client achetait de l'acide phosphoreux à un fournisseur en Chine pour l'utiliser comme matière première. Pour améliorer la qualité de l'acide, l'entreprise le purifiait à l'aide de charbon actif à base de noix de coco.

La filiale italienne a réalisé que, bien que son acide phosphoreux soit plus contaminé que le produit chinois, il serait peut-être possible de le traiter et de le vendre au site américain. Cela permettrait non seulement au client de gagner de l'argent, mais aussi d'économiser des coûts d'élimination et de renforcer sa durabilité.

Le client a commencé à chercher des solutions, et a contacté DESOTEC en décembre 2019.

La solution

Le client avait besoin d'un système capable de gérer un débit de 1 à 2 m³/h. Le processus serait discontinu, car le client stockerait le sous-produit acide phosphoreux jusqu'à ce qu'il ait un lot à traiter.

Pour être accepté par la branche américaine, l'acide phosphoreux purifié ne devait pas contenir plus de 0,8 % de matière organique et 3 % de couleur.

Début 2020, DESOTEC a livré deux filtres MOBICON 2000 à placer en série, pour optimiser ultérieurement le système en ajoutant un troisième filtre.

Dans des applications similaires, on utilise généralement du charbon actif à base de charbon. Cependant, le client a voulu suivre l'exemple de ses collègues américains et utiliser un type de charbon à base de noix de coco. Celui-ci présente l'avantage de provenir d'une source renouvelable et a déjà fait ses preuves dans la purification de l'acide phosphoreux dans l'usine américaine.  

Les résultats

Les essais ont donné des résultats parfaits : les filtres ont permis de réduire efficacement les impuretés de l'acide phosphoreux au niveau requis.

Le premier lot a été envoyé à l'usine américaine, où il a été confirmé qu'il était désormais suffisamment pur pour être utilisé comme matière première.

La purification a ensuite véritablement commencé à l'été 2020, avec trois filtres en série.

Alors que les entreprises chimiques cherchent des moyens de stimuler leur circularité et leur durabilité en réduisant leur consommation de matières premières, beaucoup se penchent sur le potentiel inexploité des sous-produits ou des résidus issus des réactions. Ces entreprises envoient actuellement à l'élimination de nombreux produits qui pourraient être purifiés et valorisés.

Comment DESOTEC peut-il vous aider ?

Chez DESOTEC, nous avons une grande expérience du travail avec les entreprises de fabrication de produits chimiques. Nous pouvons nous appuyer sur notre expertise pour guider les clients sur le meilleur traitement pour chaque produit chimique, en les soutenant par des tests dans notre laboratoire si nécessaire. Comme nos filtres sont modulaires, nous pouvons également optimiser les systèmes après leur installation.

Ces procédés permettent de réduire considérablement les déchets : dans ce cas, le client purifie 70 tonnes d'acide phosphoreux avec seulement 1,5 tonne de carbone. DESOTEC traite ce carbone usé dangereux en partenariat avec une entreprise italienne d'élimination des déchets et le transporte en toute sécurité hors du site du client dans des unités de filtration fermées.

Contactez DESOTEC dès aujourd'hui

Cette étude de cas n'est qu'un exemple du travail de DESOTEC dans l'industrie chimique. Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, contactez notre équipe d'ingénieurs dès aujourd'hui.

 

Dans les installations de DESOTEC, tout le charbon usagé est analysé afin de prendre les mesures adéquates pour la manipulation et l'élimination du charbon saturé des filtres mobiles. Le charbon usagé qui répond aux critères d'acceptation de DESOTEC peut être réactivé.

Cela signifie que toutes les molécules qui ont été adsorbées sur le charbon actif chez le client sont désorbées dans les fours de réactivation de DESOTEC. Ces contaminants sont ensuite entièrement détruits, conformément à la législation nationale et européenne, par une installation d'incinération et de neutralisation. L'ensemble de l'installation et ses émissions font l'objet d'une surveillance continue en ligne, ce qui garantit que seule de la vapeur d'eau inoffensive sort de la cheminée.

Dans le cas où le carbone saturé ne répondrait pas à nos critères d'acceptation, il est envoyé vers une élimination externe spécialisée.