De la glycérine à partir du biodiésel

La production de biodiésel à une échelle industrielle a commencé dans l’Union européenne en 1992. Le biodiésel est un carburant renouvelable, produit à partir d’huiles végétales telles que l’huile de colza, l’huile de tournesol, l’huile de soja, ainsi que l’huile de friture usagée ou les graisses animales. Le biodiésel est donc issu d’un processus complexe. La glycérine distillée pendant ce processus de production peut être utilisée pour des applications techniques et pharmaceutiques.

Biodiésel : différentes méthodes de production

Pour la production de biodiésel, on distingue trois méthodes de base :

  • Estérification transitaire basique de l’huile ;
  • Estérification transitaire acide de l’huile ;
  • Conversion de l’huile en acides gras et, ensuite, en biodiésel.

La méthode basique est la plus utilisée aujourd’hui. Le catalyseur sépare l’huile en glycérine et biodiésel. La glycérine ainsi produite est alors à l’état de glycérine brute, avec une pureté d’environ 80 %. Ce produit contient des impuretés comme le savon, le méthanol et l’eau. Afin de transformer la glycérine crue en glycérine technique ou pharmaceutique, une purification supplémentaire s’impose.

Le raffinage de la glycérine : la glycérine technique et pharmaceutique

La glycérine brute entame alors un processus de distillation, de manière à obtenir de la glycérine distillée et raffinée. Cette étape de raffinage de la glycérine permet d’éliminer des matières organiques résiduelles telles que l’eau, le sel, le méthanol et les odeurs. Le mécanisme de distillation de la glycérine se scinde en trois niveaux principaux : la désaération, la distillation et le blanchiment :

  • L’étape de désaération consiste en une pompe de recirculation et un échangeur thermique. La pompe fait circuler la glycérine brute vers la citerne de désaération, pour ensuite acheminer la glycérine désaérée vers la colonne de distillation.
  • La distillation se compose de différents systèmes : la vaporisation, le stripping, la rectification, la circulation et le scrubbing.
  • Le blanchiment utilise du charbon actif afin d’éliminer les couleurs et odeurs lors de l’étape finale de purification. La glycérine distillée est refroidie pour atteindre la température de blanchiment, avant d’être envoyée dans les blanchisseurs. La glycérine blanchie est filtrée et finalement refroidie à la température de stockage. Elle est ensuite déchargée, avant que la batterie n’atteigne sa limite.

De la glycérine à partir du biodiésel: structure chemicale de la glyérine

Grâce à l’utilisation du charbon actif dans l’étape finale de la purification, on a distillé de la glycérine pure et sans odeurs, prête à l’emploi pour des applications techniques ou même pharmaceutiques :

  • La glycérine à un niveau technique est un produit raffiné, extrêmement pur, sans couleur et vide de la plupart de ses impuretés. La glycérine technique ne contient pas de méthanol, savons, sels ou autres matières étrangères.
  • La glycérine pharmaceutique est, selon la Pharmacopée européenne, une glycérine pharmaceutique conforme à une utilisation alimentaire, cosmétique, pharmaceutiques ou autres utilisations spécifiques.

DESOTEC propose une gamme de différents types de charbons actifs granulaires, spécialement conçus pour offrir une structure poreuse optimale nécessaire à une élimination efficace des odeurs et des couleurs. De plus, Desotec dispose d’une gamme d’unités d’absorption mobiles, de manière à éviter la manipulation de charbon actif sur un site, ou encore des investissements importants en matériel filtrant.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question quant aux solutions de purification à partir de charbon actif !