Le charbon actif sait traiter les eaux souterraines fortement contaminées du site de construction polonais.

Mobicon 2000 for contaminated groundwater treatment

Il est certain qu'en milieu urbain, il existe actuellement un risque considérable de contamination des eaux souterraines. De ce fait, des travaux de construction peuvent être considérablement retardés. Ce fut le cas pour les travaux de fondation d'un nouvel hôtel à Varsovie. Grâce à l'installation rapide du filtre à charbon actif mobile adéquat de Desotec, l'entrepreneur responsable a pu résoudre rapidement ce problème.

Au cours des travaux de fondation d'un nouvel hôtel dans la capitale polonaise, la sonnette d'alarme a soudainement retenti chez l'entrepreneur principal. L'entreprise avait reçu le permis de pomper l'eau souterraine vers les égouts, mais les résidents locaux ont commencé à se plaindre de nuisances olfactives graves. Les recherches ont montré que les eaux souterraines étaient gravement polluées par du BTEX. La présence de ce groupe de composés organiques volatils (les COV benzène, toluène, éthylbenzène et xylène) a fait que l'inspection de l'environnement et les pompiers du chantier de construction sont venus jeter un coup d'œil.

Après la tentative sans succès de l'entrepreneur de résoudre le problème en utilisant des séparateurs, l'un des partenaires a proposé de contacter Desotec, en raison de la bonne expérience de cette entreprise dans les filtres à charbon actif mobiles éponymes.

Desotec a réussi à intervenir très brièvement : après le premier contact lundi et l'approbation de la commande mardi, l'installation et la mise en service du filtre Mobicon 2000 ont eu lieu jeudi. En conséquence, l'inactivité forcée de l'entrepreneur sur place a été limitée à trois jours, soit un minimum absolu.

Bien que le taux de contamination réel (23 microgrammes par litre) soit dix fois plus élevé que prévu, le traitement au charbon actif a permis d'éliminer complètement le problème en un rien de temps.  Comme l'odeur incommodante des gaz a également disparu en peu de temps et que la qualité des eaux souterraines répondait à nouveau aux normes strictes, les autorités locales ont rapidement donné le feu vert pour reprendre les activités.

Trois mois après la mise en service, le filtre à charbon actif mobile est toujours utilisé, à la satisfaction de tous. Depuis que l'entrepreneur a terminé les travaux de fondation, Desotec est responsable de la bonne gestion du charbon actif saturé. Celui-ci est retransporté vers son propre site pour un recyclage complet, de sorte que la matière première peut ensuite être réutilisée pour d'autres applications.

 

Dans les usines de DESOTEC, la totalité du charbon usagé est analysée afin que les mesures adéquates puissent être prises pour manipuler et extraire le charbon saturé des filtres mobiles. Toutes les molécules qui ont été adsorbées par le charbon actif sur les sites des clients sont désorbées dans les fours de réactivation de DESOTEC. Ces contaminants sont ensuite entièrement détruits, conformément à la législation nationale et européenne, par un dispositif d'incinération et de neutralisation. L'ensemble de l'installation et ses émissions font l'objet d'une surveillance continue en ligne, ce qui garantit que seule de la vapeur d'eau inoffensive est visible à la sortie de la cheminée.