Les filtres à charbon actif mobiles s'avèrent essentiels pour la valorisation du biogaz en gaz vert chez un transformateur italien de déchets

Aircon BG Biogas treatment

La purification préliminaire du biogaz est capitale pour convertir efficacement le biogaz en gaz vert. Dans cette optique, un transformateur italien de déchets ménagers a décidé, aux côtés d'une société majeure dans la valorisation des biogaz et gaz de procédé, de faire appel à l'expertise de DESOTEC.

Cette société établie dans le Nord de l'Italie s'occupe de la collecte et du traitement de déchets ménagers. Au moyen de machines de tri, les déchets en plastiques sont séparés des résidus biodégradables. La fermentation de cette fraction biodégradable libère du biogaz, que la société utilise pour la production d'énergie verte et de chaleur. Récemment, ils ont investi dans une mise à niveau de leur infrastructure de fermentation afin de pouvoir produire du biométhane de qualité identique au gaz naturel. Ils disposent ainsi de cinq lignes de production de biogaz, chacune avec une capacité de 1250 m³/h.

Pour la purification du biogaz brut, requérant l'élimination de composés organiques volatils (COV) et de H2S, la société voulait d'abord investir dans des filtres permanents à charbon actif, vidés et remplis manuellement à l'aide de big bags. Mais, pour des raisons pragmatiques diverses, cette approche s'est avérée irréalisable et trop onéreuse : il fallait non seulement des investissements majeurs pour des filtres permanents et de longues heures de main d'oeuvre, mais aussi lors du remplacement, trop de substances et d'émissions de pollution seraient libérées.

DESOTEC, impliquée uniquement dans une phase ultérieure du projet, a donc proposé des filtres mobiles. Notre client a tout de suite été convaincu par cette approche et a immédiatement apporté quelques modifications sur le site en vue de l'appliquer. Plusieurs de nos conseils pratiques ont permis à la société de réaliser de belles économies financières en réduisant encore plus la consommation de charbon actif.

Par exemple, DESOTEC a monté deux filtres mobiles en série sur chaque ligne de production de biogaz. Il s'agit de filtres du type AIRBON BG, contenant chacun 11 tonnes de charbon actif. De plus, en appliquant le principe « lead lag », le second filtre peut réceptionner la pollution provenant du premier filtre quand ce dernier commence à saturer. À l'aide d'un système de rotation, il est toujours possible d'exploiter au maximum la capacité d'absorption du charbon actif. Depuis lors, le processus de purification a été optimal.

Cette purification permet de réduire drastiquement la quantité initiale (3 à 5 g/m³) de composés organiques volatils, en passant en dessous de la limite de détection. Nous fournissons aussi du charbon actif imprégné qui est capital pour l'élimination du sulfure d'hydrogène (H2S) du biogaz brut. Nos conseils pratiques en matière d'optimisation ont, en outre, conduit à une utilisation moindre du charbon actif. Ce système répond dont entièrement aux attentes, à la grande satisfaction de ce client.